Rechercher dans ce blog

lundi 21 mai 2012

1 ère expérience pâtes fraiches


 

20 mai 2012

Et ce n'est certainement pas la dernière fois que j'en fait.
3 ans.. Ça fait 3 ans que mon laminoir dort sur une tablette. J'ai toujours repoussé cette expérience. Pourquoi? Je ne le sais même pas. Mais bon, Comme j'ai une audition pour l'émission ''Et que ça saute'' sur V télé, que j'ai regardé quelques épisodes, qu'il faut savoir faire des pâtes.. (pas pour l'audition, mais on sait jamais, je serai p-e prise...)
C'est ça qui m'a donné le coup de pied au derrière pour le faire.
Quelle idiote j'ai été d'attendre si longtemps.. C'est si bon ! Mon grand en a pris 2 gros bols, le papa aussi.
Évidemment, il a fallu que j'attende LA journée où il fesait 29C dans la maison (de là mon air de fille qui a chaud).
Le plus difficile, c'est de maitriser la quantité d'humidité. J'avais toujours peur qu'elles soient trop sèches.. Mais l'homme me disait '' Mets-en d'la farine, elles sont correct''. Pis il avait raison.

 On passe la pâte au laminoir.

Ici, je découpe des fettucinis.

 Pour la pâte, c'est simple.. Très simple.

-500 g de farine 
- 4 ou 5 oeufs (moi j'en ai mis 5)

On mélange pour rendre homogène.
On enveloppe dans un saran.
On laisse reposer au frigo un bon 20 minutes.

Ensuite, on découpe la pâte en 4-5 boules.
J'ai à peine mouillé la pâte pour la ramollir au sortir du frigo.
Ensuite on a bien enfariné les boules pour les passer au laminoir.
On a replier la pâte de la largeur du laminoir et on a roulé.. Très très doucement.
On a diminué la largeur de la fente. Le plus petit qu'on est allé c'est niveau 3. Au niveau 2 c'était trop mince.
C'est tout.
On est prêt pour spaghetti, ravioli, fettucinis et cie.

 Je n'ai pas de séchoir où déposer mes pâtes, ni assez de comptoir pour étendre sur un papier parchemin... On a improvisé :)



 On plonge dans une eau bouillante salée. Mettre de l'huile dans l'eau est complètement superflu.
3 ou 4 minutes est amplement suffisant pour cuire les pâtes.

 L'homme aussi à mis la main à la pâte, si je peux me permettre ce jeu de mots facile.

 On a mis ces merveilles dans une sauce tomate maison aux tomates confites.

 Ici mes spaghettis

Et ici, on a mangé, savouré et dégusté. Je ne montre pas l'assiette de l'homme, elle était pas mal plus propre que ça à la fin si vous voyez ce que je veux dire hihihi !